SIAMOIS

Mariages autorisés avec d’autres races : Balinais, Oriental, Oriental à poil long et le Burmese pour obtenir le Tonkinois. On est, en fait, aujourd’hui, en présence de plusieurs types de Siamois : – l’Américain : tête vipérine en forme de triangle isocèle, crâne étroit, yeux réduits à des fentes, oreilles immenses, cou spectaculaire, corps tubulaire, […]

Trouver l’aliment adapté à mon SIAMOIS
SIAMOIS

À propos du SIAMOIS

Cette race très ancienne est représentée dans un manuscrit datant de 1350 et provenant d’Ayuthia, alors capitale du Siam, la Thaïlande d’aujourd’hui. Il faut également noter que le naturaliste allemand Pallas a décrit, au début du XIXe siècle, des chats blancs avec des extrémités sombres en Asie centrale. Au Siam, il était réservé à la famille royale et gardé soigneusement dans le palais royal. Cependant, deux Siamois, d’origine inconnue, ont été présentés avec succès au Crystal Palace de Londres en 1871. En 1884, Sir Owen Gould, consul d’Angleterre à Bangkok, obtient le couple Pho et Mia qu’il ramène dans son pays et dont sa sœur, Mme Veley, prit soin. Du mariage de Pho et Mia naquirent les premiers champions couronnés en 1885. La même année, Auguste Pavie, diplomate, rapporta également deux sujets de Bangkok en France. Ils avaient été offerts au Jardin des Plantes par M. Paire, ministre résidant de France au Siam. Toujours à Paris, en 1893, M. Oustalet, professeur au Muséum d’Histoire Naturelle, rédigea une communication relative aux  »Chats de Siam » ramenés par la belle-fille du président Carnot. En 1889, H. Weir publie  »Our Cats and all about them » dont un chapitre traite du Siamois. Le premier standard fut établi par le G.C.C.F. en 1892. Le premier club de race, le Siamese Cat Club, fut créé en Angleterre en 1901. Le Siamois  »royal » débutait une belle carrière. En 1890, introduction des premiers Siamois aux États-Unis. Le Siamois a joui d’une très grande popularité depuis 1920. La morphologie actuelle de ce chat est bien éloignée du type d’origine, qui était plus massif, plus rond. Strabisme, queue nouée et même des yeux verts étaient admis. Depuis, la sélection guidée par une certaine esthétique a affiné ses traits. La tête est devenue triangulaire, la queue sans nœud et donc plus longue, et le strabisme a été, en partie, éliminé.

Pays d’origine

Thaïlande

Pelage

Poils courts

Trouvez l’alimentation adaptée pour votre chat

Le saviez-vous ?

Poil court, fin, serré, soyeux, brillant, couché sur le corps. Presque pas de sous-poil. Couleur : robe pigmentée aux extrémités (points) du corps : face (masque), oreilles, membres et queue. La couleur de ces zones plus foncées doit être aussi uniforme que possible. Il doit y avoir un contraste très net entre la couleur des points et celle du corps.Tous les Siamois sont Colour point.Les couleurs les plus classiques (reconnues par la C.F.A.) sont : Seal point : marques (points) brun foncé, fond coquille d’œuf, beige clair. Blue point : points bleu acier, fond blanc glacé, blanc bleuté.- Chocolate point : points chocolat au lait, fond ivoire. Lilac point : points beige rosé, fond blanc cassé à ivoire (magnolia). Le Siamois, alors appelé Coulourpoint Shorthair, peut être également : – Red point : points or rougeâtre, fond blanc ombré d’abricot. – Cream point : points crème, fond blanc ombré de crème.- Tortie point : écaille de tortue. Exemple :Seal.-Tortie point : taches brunes sur les points, flamme rouge sur la face, fond brun clair. – Tabby point : rayures cerclant les pattes et la queue, masque rayé… – Particolore : taches blanc pur sur une partie du masque, des pattes et du corps. Les Siamois naissent blancs. Dès le 5e jour, les points commencent à se marquer. Les zones les plus froides du corps se teintent, c’est la raison pour laquelle un Siamois qui vit à l’extérieur en hiver sera plus foncé qu’un Siamois vivant à l’intérieur. La coloration définitive s’établit entre 12 et 15 mois. Par ailleurs, avec l’âge, la pigmentation du corps fonce. Les marques fantômes doivent avoir disparu chez l’adulte.

tete

De taille moyenne, s’inscrivant dans un triangle formé par les lignes droites qui vont du nez jusqu’au sommet des oreilles. Triangle équilatéral chez le Siamois de type anglais, isocèle dans le type américain.Crâne, vu de profil, légèrement convexe.Joues plates mais bajoues autorisées chez les mâles adultes. Museau fin. Nez long, droit, sans cassure. Pas de pinch. Menton ferme, en ligne avec le bout du nez.

oreilles

Grandes, larges à la base, bien espacées, pointues, en prolongement des côtés du triangle.

yeux

De taille moyenne, en forme d’amande, de type oriental, placés en biais. Couleur : bleu le plus intense possible.

cou

Long, svelte, tubulaire. Épaules et hanches de même largeur.Ossature fine. Musculature ferme.

corps

Long, svelte, tubulaire. Épaules et hanches de même largeur.Ossature fine. Musculature ferme.

pattes

Longues, fines. Ossature et musculatures fines.Pieds petits, ovales.

queue

Longue, fine, étroite à la base, s’effilant en une pointe.

robe

Poil court, fin, serré, soyeux, brillant, couché sur le corps. Presque pas de sous-poil. Couleur : robe pigmentée aux extrémités (points) du corps : face (masque), oreilles, membres et queue. La couleur de ces zones plus foncées doit être aussi uniforme que possible. Il doit y avoir un contraste très net entre la couleur des points et celle du corps.Tous les Siamois sont Colour point.Les couleurs les plus classiques (reconnues par la C.F.A.) sont : Seal point : marques (points) brun foncé, fond coquille d’œuf, beige clair. Blue point : points bleu acier, fond blanc glacé, blanc bleuté.- Chocolate point : points chocolat au lait, fond ivoire. Lilac point : points beige rosé, fond blanc cassé à ivoire (magnolia). Le Siamois, alors appelé Coulourpoint Shorthair, peut être également : – Red point : points or rougeâtre, fond blanc ombré d’abricot. – Cream point : points crème, fond blanc ombré de crème.- Tortie point : écaille de tortue. Exemple :Seal.-Tortie point : taches brunes sur les points, flamme rouge sur la face, fond brun clair. – Tabby point : rayures cerclant les pattes et la queue, masque rayé… – Particolore : taches blanc pur sur une partie du masque, des pattes et du corps. Les Siamois naissent blancs. Dès le 5e jour, les points commencent à se marquer. Les zones les plus froides du corps se teintent, c’est la raison pour laquelle un Siamois qui vit à l’extérieur en hiver sera plus foncé qu’un Siamois vivant à l’intérieur. La coloration définitive s’établit entre 12 et 15 mois. Par ailleurs, avec l’âge, la pigmentation du corps fonce. Les marques fantômes doivent avoir disparu chez l’adulte.

Acheter un SIAMOIS

Retrouvez toutes les annonces de chats à vendre à proximité

Le SIAMOIS en quelques mots...

Le Siamois,  »prince des chats » (F. Méry), est peut-être le plus extraverti de nos chats domestiques. D’un tempérament volcanique, c’est-à-dire imprévisible, doté d’un caractère très affirmé, il peut être excessif en tout. Ce n’est pas un placide, un calme. Si on veut une vraie présence, il est parfait. Cet hypersensible, ce grand émotif adore la compagnie. Il a horreur de la solitude et ne supporte pas l’indifférence. Si on le néglige, il déprime. De toute façon, il harcèlera son maître de sa voix souvent forte et rauque, car c’est un grand  »bavard », et le suivra partout, pour qu’il s’occupe de lui. Exclusif, très possessif, débordant d’affection, il peut se montrer jaloux. Sociable, il aime jouer avec les enfants, mais n’apprécie pas toujours la compagnie de ses congénères. Ce chat frileux aime le confort et donc la vie en appartement. La puberté de la chatte est précoce car dès le 5e mois peuvent apparaître les 1ères chaleurs qui se suivent à peu près tous les 15 jours, sans repos sexuel en automne – hiver. La prolificité est plutôt supérieure à la moyenne de l’espèce Les chatons qui sont évidemment hyperactifs et intrépides devront être soigneusement éduqués. L’entretien du pelage se résume à un ou deux brossages par semaine. Pour une exposition, un bain sera donné quelques jours avant.