Choix et provenance des matières premières

Nous choisissons pour cela les meilleurs ingrédients et les meilleurs fournisseurs de matières premières. 100% de nos matières premières sont rigoureusement contrôlées à l’entrée de nos usines afin de garantir cette qualité et cette sécurité. De plus, nous faisons en sorte de nous approvisionner au plus près de nos usines de production afin de limiter notre empreinte environnementale.

Les matières premières d’origine animale utilisées par ROYAL CANIN® proviennent de la chaîne alimentaire humaine. Elles subissent donc les mêmes contrôles sanitaires.

•   Nous utilisons des morceaux à haute valeur nutritionnelle mais qui sont peu ou pas valorisés dans l’alimentation humaine.
Pour garantir cette haute qualité nutritionnelle, un tri spécifique des matières premières est réalisé. Les abats sont notamment récupérés et le muscle résiduel est séparé manuellement de la carcasse, qui n’est pas utilisée dans nos produits. Ces ingrédients excluent également les peaux, les sabots et les cornes, les soies de porc, les plumes, la laine et les fourrures. Ces morceaux sont par ailleurs interdits par la réglementation pour la fabrication d’aliments pour nos Carnivores.
•   Chaque matière première d’origine animale que nous utilisons est conforme au Règlement (CE) n° 1069/2009 du Parlement Européen. Elles sont toutes contrôlées en amont et à réception sur nos sites de fabrication.

Ceci permet à ROYAL CANIN® de ne pas être en concurrence avec l’alimentation humaine.

ROYAL CANIN® a toujours fait le choix de ne pas de ne pas incorporer de matières premières contenant des OGM dans ses aliments commercialisés en Europe.

Nous n’utilisons pas de colorants. La couleur de nos aliments provient naturellement des matières premières. Elle peut d’ailleurs varier en fonction des saisons (maïs plus ou moins jaune en fonction de la récolte…).

Nos étiquetages sont règlementés par la Commission Européenne des aliments.

Seule une partie des glucides peut être déduite, il s’agit de l’Extractif Non Azoté (ENA) qui correspond non seulement à l’amidon (glucide complexe) compris dans l’aliment, mais aussi à une fraction non négligeable des fibres alimentaires.

Un nutritionniste ne parlera pas en pourcentage mais en g/Mcal ce qui veut dire « densité par unité d’énergie » ce qui permet de déterminer ce que l’animal ingère vraiment.

 

Le puzzle nutritionnel

Pour en savoir plus sur la fabrication des aliments pour chiens et chats