La prise de poids du chien

Mon chien prend du poids Caressez votre chien : si vous devez appuyer beaucoup les doigts pour sentir (à peine !) les côtes et les vertèbres, il y a fort à parier que le poids du chien dépasse d’au moins 30 % son niveau normal ! L’excès de poids altère la qualité de vie du […]

prise-poids-chien

Mon chien prend du poids

Caressez votre chien : si vous devez appuyer beaucoup les doigts pour sentir (à peine !) les côtes et les vertèbres, il y a fort à parier que le poids du chien dépasse d’au moins 30 % son niveau normal !

L’excès de poids altère la qualité de vie du chien : intolérance à l’effort, troubles cardio-respiratoires, maladies de peau, arthrose, risque plus élevé de cancer (…), la liste des affections associées à l’obésité est longue.

Corriger les mauvaises habitudes
eviter-chien-prenne-poids

Chez un chien, l’excès de poids est favorisé par les facteurs suivants : ration journalière excessive, activité physique insuffisante, distribution de restes de repas, enfants qui partagent leur goûter avec le chien, compétition avec un autre animal dans la maison (le chien finit la gamelle du chat par exemple), etc.

Il faut d’abord corriger tout cela. Au sein d’une famille, il est donc très important qu’une seule personne soit responsable de nourrir le chien. Les autres auront l’interdiction de lui donner quoi que ce soit ! Quiconque voudra « faire plaisir » au chien devra être incité à jouer ou aller se promener avec lui plutôt que de lui donner à manger.

Fixer un objectif précis

« Mon chien est trop gros, je vais le mettre au régime » part d’une bonne intention mais il faut préciser les choses : « combien de kg doit perdre mon chien et combien de mois seront-ils nécessaires pour atteindre l’objectif ?» est une meilleure façon de poser le problème. Votre vétérinaire saura vous aider à répondre à ces questions.

Plus l’amaigrissement sera étalé dans le temps, moins votre chien risquera de regagner vite le poids perdu ! Le rythme idéal d’amaigrissement est d’environ 1 à 2 % par rapport au poids initial : soit par exemple 200 à 400 g à perdre par semaine pendant 4 à 8 mois pour un chien devant passer de 26 à 20 kg.

Trouver le rationnement idéal

Si les réserves de graisses sont importantes, le chien peut donner l’impression de manger peu tout en restant gros car son organisme fonctionne « à l’économie ». Pour initier la perte de poids, il faut donc d’emblée diminuer nettement les apports énergétiques quotidiens, soit 25 à 40 % de calories en moins par rapport au régime habituel.

Il est évidemment contre-indiqué de simplement diviser par deux la quantité d’aliment habituellement distribuée. La meilleure solution est de passer à un aliment spécialement formulé pour faciliter la perte de poids. Ces aliments « hypocaloriques », vendus par les vétérinaires, se caractérisent par un niveau de matières grasses faible (moins de calories), une quantité de fibres élevée (pour calmer l’appétit) et sont enrichis en vitamines, minéraux, protéines et acides gras indispensables pour compenser le faible volume consommé.

Vérifier les résultats du régime

chien-prends-poidsTracer l’évolution du poids dans le temps est une bonne manière de visualiser les résultats du régime mis en place et de s’encourager à continuer !

N’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire pendant la période d’amaigrissement. Il peut également vous aider à choisir un autre aliment si son appétence est insuffisante ou si son équilibre nutritionnel ne convient pas à votre chien.

Connexion

OU
Créer mon espace Mot de passe oublié ?